La situation se clarifie 1/2

Publié le par Claude

GCO: le Conseil d’Etat confirme les travaux

Article des DNA du 19 janvier 2018

Le Conseil d’État confirme la décision du tribunal administratif de Strasbourg de ne pas suspendre à titre provisoire les travaux du contournement ouest de Strasbourg réalisés par le concessionnaire Arcos ( DNA du 16 janvier).

Le chantier de la future autoroute est en effet autorisé par deux arrêtés préfectoraux du 29 août. L’un pour le concessionnaire Arcos et l’autre pour la Sanef, chargée de l’échangeur nord. Ce deuxième arrêté a d’abord été suspendu avant d’être régularisé.

Le premier arrêté, qui concerne Arcos et l’essentiel du tracé du chantier, avait également fait l’objet d’un recours en référé de l’association Alsace Nature devant le tribunal administratif. Le tribunal avait rejeté le 25 septembre cette requête et Alsace Nature avait dès lors saisi le Conseil d’État pour contester cette décision.

Dans une ordonnance rendue le 16 janvier et dont les DNA ont eu connaissance, le Conseil d’État rejette le pourvoi de l’association et confirme ainsi la décision du tribunal de ne pas suspendre en urgence les travaux d’Arcos en attendant l’audience sur le fond dont la date n’est pas fixée. Les travaux, eux, ont déjà commencé.

--------------------------

Avec tous les travaux en cours et maintenant cette ordonnance du Conseil d'état la situation semble enfin se clarifier.

A Kolbsheim, cela ne fera pas notre bonheur mais nous permettra dès aujourd'hui de regarder vers l'avenir et de travailler pour notre futur environnement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article